Horror Stories

SP - Les miroirs Cambusier

auteur : Driller_killer

publiée le 2021-11-15 08:11:56

LECTURE, CHRONIQUE, SP


[Les miroirs Cambusier -- de Giovanni Portelli]
---- L'intégrale ----

Genre : fantastique / saga
Pages : 504
Editions : auto-édition

Résumé : L’œuvre d'Émile Cambusier se décline en treize miroirs allégoriques du Zodiaque. Découvrez comment, de 1848 à notre époque, ces différentes créations ont influé ou complètement fait basculer la vie des différents protagonistes des cinq aventures que ce recueil compte. Découvrez Hervé dans une version inverse de Royan, Faustine confrontée à ses premières visions le soir de ses seize ans, Honoré projeté à travers le temps, Fabian au sommeil perturbé par des cauchemars plus vrais que nature avant de suivre Iphigénie dans une enquête surnaturelle en Baie de Somme. 5 livres pour une seule histoire...
______________________
Ma note : 17 / 20
Merci à l'auteur pour sa confiance
_______________________
C'est délicat de juger une saga dans son intégralité et non pas un seul tome, surtout une saga qui parle de temps, d'inversion du temps, d'époques qui s'entremêlent avec même de la chevalerie dedans et des accidents de scooter. Alors tant pis pour vous.

La genèse, enfin, le début du livre, c'est l'histoire de Hervé et Sophie, destinés à se rencontrer sur une digue de plage, et qui vont se retrouver "perdus" dans un genre de dimension parallèle ou la vie est inversée selon un processus particulier que je ne vous dévoilerai que sous la torture.
Le plus intéressant dans l'histoire étant les effets de cette inversion.

Ensuite on file voir Faustine, finalement la grande "héroïne" du livre avec le cher Honoré et Emile, celui à cause de qui tout part en steak dans plusieurs époques, vies.

Le livre de Faustine commence comme un journal en ligne, c'était intéressant jusqu'à la romantisation (existe-t-il un autre terme ? possible) de l'histoire. J'avoue que ça m'a destabilisée un peu puis après on se prend dans l'histoire tellement la découverte du "don" de Faustine prend le dessus.
Des mystères, des "auras", des visions, des tentatives pour changer la donne de ce qui ne peut qu'inévitablement se passer... Un régal au final.

Ensuite, dans les trois autres romans on va voyager à l'époque du Titanic, avec Honoré et Emile Cambusier, le Créateur, éviter des maladies cheloues, assister à des joutes de chevalerie, entrer dans une "fondation" spécifique pour les gens qui ont des prédispositions à "voir" au delà du monde.

Et pour lier toutes ces histoires, pour mieux les saisir dans leurs rouages infernaux, les Miroirs de ce cher Emile Cambusier.

Alors, même si les deux derniers romans m'ont paru beaucoup plus complexes, ils sont tellement travaillés, et riches en détails et explications que j'ai pu passer au dessus de la difficulté de lecture. Je crois que je suis trop habituée aux textes fluides, simples et sans "philosophie".
Dans le même temps, tellement de personnages, une généalogie à garder en tête aussi... Et des styles différents selon le récit, forcément, au vu des différentes époques.

Toujours est-il que cette série est formidable.
D'une part pour le traitement complet des affres du temps et des questionnements sur le destin, qu'on a tous en nous depuis toujours. Pour le traitement des choses ésotériques aussi.
D'autre part pour la richesse de la documentation.
Chaque roman nous apprend des choses, qu'elles soient vraies ou pas, chacun est libre d'y croire, même si la fiction et le fantastique ont la part belle, on peut aisément se laisser transporter dans l'imaginaire pour se fondre dans le récit.

Les personnages sont attachants, la p'tite Faustine qu'on voit finalement grandir, vieillir, qu'on soupçonne même parfois de ne pas faire partie de notre monde à nous, bien palpable... Le cher Honoré qui intervient, qui arrive comme un cheveu sur la soupe dans le destin de plusieurs personnes à travers les âges... et sa confrontation à nos époques... C'était vraiment sympa.

C'est un roman de 500 pages finalement, pas une série, si on s'y plonge totalement.
Et c'est un roman que je recommande pour ceux qui ont peur du temps, peur d'avoir fait les mauvais choix, peur pour leur avenir ou leur passé, qui se demandent "et si... j'avais fait autrement, et si... mamie et papy..."
en fait c'est un roman qui relativise.
La vie est courte, la vie est comme elle est sensée être pour chacun de nous.
C'est un livre qui pourrait s'appeler "résilience".

La résilience du temps, des choses, des actes, des actes manqués et de ceux qu'on n'a pas encore mis en mouvement.

C'est une ode à la vie, au temps et aux mystères aussi. La divination, la voyance, les voyages temporels tant "convoités"... et si finalement, il ne valait mieux toucher à rien ?

Le roman fait la part belle aussi à l'homosexualité, à la différence, aux classes sociales "moyennes", au passé de notre France, et même au Nord. (les p'tits dialogues en patois m'ont vraiment beaucoup plus !) La théologie et l'ésotérisme sont bien là, même quand ce n'est pas nommé.

Et le tout s'entremêle si aisément qu'on se rend même pas compte des pages qui se tournent, happés que nous sommes dans les récits trépidants et urgents de tous ces destins croisés.

Enfin bref, vous l'aurez compris, j'ai apprécié ces voyages à travers les âges ! Et les rares maladresses des premiers "romans" sont facilement effacés par la plume affinée des trois derniers. Un auteur à suivre !
_____________________
Vous aussi, plongez dans la destinée de Faustine ici : Les Miroirs Cambusier

Et retrouvez l'auteur ici : Giovanni Portelli sur Twitter