Horror Stories

SP - Cinquième étage

auteur : Driller_killer

publiée le 2021-06-20 12:10:36

LECTURE, CHRONIQUE, SP


Cette chronique vous est déposée délicatement sur la tête par Driller_Killer.

[contient des mots sensibles ou sujets pouvant heurter la sensibilité - sexe etc... - vous m'en voyez pas désolée si vous lisez quand même...]

Titre : CINQUIEME ETAGE
Auteur : Cyrille Audebert

Genre : thriller / gore / adulte / humour
Pages : 154
Editions : Sindbadboy

Résumé : Pourquoi le monde a-t-il radicalement changé à cette minute ? À cette question, moi, Hercule Zelnik, sauveur de l'humanité, je n'ai toujours pas de réponse. D’ailleurs, avant que ne survienne cet événement, la planète ne tournait-elle pas normalement ?
Pour unique explication à tout ceci, je n’aurai qu’une chose à dire : dans mon esprit, jusqu’alors, un phallus et une bite semblaient n’être qu’un seul et même organe… Une belle connerie, ça. Prenez Sophie par exemple : ma jolie voisine du dessous… Si, à ce moment-là, on lui avait demandé pour les bites, qu’aurait-elle répondu ? Certainement pas la même chose qu’une petite heure plus tard…
___________________________________
Ma note : 17 / 20

Merci à l'auteur pour sa confiance renouvellée.
______________________________________

--- ETAGE 1 --- visuel et résumé

J'pense que j'ai même pas besoin de parler du résumé, il se suffit à lui tout seul vous croyez pas ? Totalement déluré et prometteur n'est-il pas ? Hein ? N'est-ce pas j'ai dit ?! Bon, maintenant qu'on est d'accord, parlons de la couverture : un sac poubelle a la forme douteuse... C'est peut-être le jour du ramassage j'sais pas... Non, vu la forme, c'est autre chose, et ça donne envie de savoir quoi ! Pas forcément le visuel que j'aurais choisi à la place de sieur Audebert, mais il est conforme à l'histoire ! Allez, parlons du principal intéressé, le roman.
Vous montez avec moi, m'sieur dames et autres ?


--- ETAGE 2 --- le roman

Quand Cyrille annonce de l'humour et du gore, il ment pas. Mais genre, vraiment pas. D'ailleurs quand il parle de sexe aussi. J'sens que cette chronique va me donner du fil à retordre sur amazon... fais chier.
Dès les premières pages, on assiste à une scène assez olé olé avec un gros méga chibre qui le fait palir (d'envie ou bien ?...) Hercule, le personnage un peu cinglé, mate et s'fait plaiz' en scred. Oké, le ton est donné ! Mouchoir, porno, mort... Une palette de plaisir divers et variés.

On va assister tout au long du roman à une escalade de folie, d'actes perdus, d'horreur, de rigolade. Après, faut aimer l'humour noir. J'dis ça, j'dis rien. C'est vraiment un roman à lire si on sait rire de tout déjà, si on sait rire de Coluche et Bigard aussi, (surtout Bigard en fait) et si on aime compatir avec des gros psychopathes. Parce que le Hercule, on sait pas trop ce qu'il est vraiment, tout ce qu'on sait, c'est qu'il a vraiment un sacré grain, et j'ai pas pu m'empêcher de compatir avec sa vie, avec sa lutte parce que lui, le sauveur du monde, met du coeur à l'ouvrage ! Faut récompenser ses efforts et lui apporter votre soutien. Miskine.

Donc Hercule a une mission : éradiquer les gens qui ne sont pas des gens, c'est aussi simple que ça, sauf que tout se met en travers sa route : des tondeuses, des grilles-pain, des voisines copulatrice et mère-porteuses, des logeuses acariatres, des protituées aux gros nibards, des travelos... (ouais bon, excusez le terme hein... Le livre est comme ça, et y en faut pour tous les goûts oké.) Bref, vous l'avez vu, la mission d'Hercule risque d'être compliquée ! Et tout se concentre dans l'immeuble qu'il occupe. Voilà. Lisez le pour savoir le reste, namého.

Beaucoup beaucoup de références au passé, une grande nostalgie des années 70/80 est présente. Giscard, BHL, Kiri le clown, chapeau melon et bottes de cuir, et tant d'autres programmes télévisés de l'époque... Quelle tristesse de relire toutes ces choses... Parce que finalement, c'était mieux avant ! Et en même temps, quelle poilade de voir notre personnage s'extasier et vivre ce qu'il voyait à l'époque. On ne peut que saluer l'auteur pour toutes les précisions culturelles, un sacré travail !

Un p'tit goût de "American Psycho", "C'est arrivé près de chez vous", la caméra étant le lecteur, peut-être aussi un peu de "Shinning", le côté surnaturel en moins (quoique...) bref, vous saisissez un peu l'tableau j'pense.
Et enfin, une fin presque innattendue. J'ai un peu été perdue sur les derniers chapitres, mais j'pense que c'est l'effet voulu. Une bonne conclusion donc.

--- ETAGE 3 --- alors donc ?

Et bien, j'ai ris, donc j'estime que la mission de Cyrille est réussie ! Une plume directe et rentre dans l'lard comme j'en vois rarement, une simplicité et une innocence dans la narration alors que c'est horrible tout cet étalage gore et sexuel. Un mélange dingue qui ne peut que : plaire ou déplaire. A mon avis, y a pas d'entre deux possible.

En dehors de la narration et du style global, y a aussi (je sais pas si c'est volontaire) trucs à souligner, le racisme, le sexisme, l'homosexualité... alors après j'aime à me dire que l'humour dénonce, je sais pas du tout si c'était l'intention de l'auteur, mais moi j'l'ai pris comme ça, et pis c'est tout. Puis on s'en fout un peu en fait parce que le livre est cool, même sans ça, au pire.

C'est bien le genre de roman qui peut faire marrer, et après te faire regretter de t'être marré parce que wesh, pas bien. Puis te refaire rire parce que quand même, fallait oser. Et Cyrille, il a osé et j'ai adoré ça.
J'suis pas sensible, le sexe, j'aime bien, le gore, j'aime bien, alors les deux, pourquoi pas ! Et finalement, c'est une montée vers ce cinquième étage que j'ai apprécié ! Vraiment apprécié.

--- ETAGE 4 --- du coup, recommande ou pas ?

Et bien, pas à tout le monde, c'est certain. Si vous n'aimez pas les blagues douteuses, sexistes, homo, dégueulasses... Si vous n'aimez pas lire le mot bite, si vous n'aimez pas lire des scènes sexuelles non-romantiques... ou lire du découpage de corps, ce livre n'est pas pour vous, même pour rire. Vous seriez vite déçu. Par contre, si vous êtes des gros psychopathes de ma mère, là, foncez, sans regrets !

--- ETAGE 5 --- shopping

Retrouvez "Cinquième étage" ici sur Sindbadboy

Ou alors ici sur Amazon

Retrouvez l'auteur ici : Cyrille sur Instagram
______________________________
C'était Adeline Rogeaux, pour vous servir (et n'oublie pas de parler de moi wesh, Driller_Killer... Tsss...) (ouais pardon)

Death and love,
DK


Driller_killer
2021-06-21 08:16:22

Thérèse est un fort joli prénom (ma belle grand-maman s'appellant ainsi) et je suis bien contente qu'elle ait osé l'expérience ! xD

sindbadboy
2021-06-21 08:02:02

Ma belle-mère s'est immergée une première fois dans "5ème étage" et elle l'a reposé, terrifiée. Je lui ai expliqué : "Thérèse (oui, ma belle-mère se prénomme Thérèse), tout va bien, c'est pour rire !" et alors elle s'est replongée dedans et elle s'est marrée jusqu'à la fin.
Ouiiiii, tout ça c'est pour rire !
Merci de cette délicieuse chronique, Dame Adeline DK. Votre style sied à merveille aux horreurs de ce roman.