Horror Stories

L'après

auteur : Driller_killer

publiée le 2021-03-27 17:45:20

PSYCHOLOGIE, DEUIL


Le plus dingue, c'est le retour à la vie réelle après. Juste une seconde après.
Redémarrer la voiture qu'on avait arrêtée pour prendre l'appel.
Conduire, l'esprit envolé. Un robot. Pas de sensations. Juste le néant. Un énorme trou dans la poitrine. Un trou sans fond.
Aller là où on nous l'a demandé. Obéir. Plus penser.

Vide.

Vide.

Vide.

***

— Monsieur Thomas ? Monsieur ? Vous m'entendez ?

***

J'dirais pas que j'ai été choqué de recevoir cet appel. Je sais pas. Moi, j'allais juste au taf comme tous les putains d'jours que dieu fait. C'est tout. J'crois même que j'ai éprouvé de la satisfaction. On s'était encore disputés ce matin-là. Pour que dalle. Comme d'habitude. J'me suis carrément dit "enfin débarrassé"...

***

— Monsieur ? Va falloir que vous nous parliez un peu ! Monsieur Thomas ?

***

C'est arrivé sur les lieux que j'ai réalisé. Que je me suis trouvé monstrueux. Que j'ai compris.

Irréversible.

Plus de retour en arrière. Elle sera plus jamais là. Plus jamais de disputes. Plus jamais de films au soir. Plus jamais de baise. Plus jamais de rire. Plus jamais de... Rien... On m'avait jamais préparé à ça. Le deuil. La fin de toute chose. La fin du monde. De mon monde.

***

— C'est votre voisine qui nous a appelés, qui a trouvé mademoiselle Angels dans la rue, devant chez vous... Où alliez-vous ce matin à 7 heures ?

***

Où j'allais à 7 heures ? Mais au taf bordel. Pour ramener de l'oseille à la maison. Acheter à bouffer. La gâter parfois. Payer le loyer. rafistoler la baraque qu'elle démolissait à vue d'oeil lors de ses crises de nerf. Voilà où j'étais. Voilà pourquoi j'étais pas là. J'suis pas sa baby-sitter putain !

***

— Monsieur ?

***

Quoi ?! Quoi encore ? Ils veulent quoi bordel à cul ? J'crois que ça leur suffit non ? Ils l'ont, elle, moi je l'aurais plus jamais.

Plus... Jamais.

C'est là, enfin, que mes larmes montent et s'échappent. Je les laisse glisser sur mes joues. Sans bruit. Sans retenue. Elles tombent sur le sol. Plic... Ploc... Une par une. J'vois trouble. J'la vois elle. Son image prend une place immense dans mon champ de vision. Tout tourne autour de moi.

C'est noir.

C'est profond.

Elle m'aspire.

***

— Agent Morson ! Un médecin vite !

***

Je vois sa bouille, là entre les arbres. Son sourire. Sa jupe à fleurs. Son air timide quand je l'approche. Sa surprise quand je l'aborde.
...
Ma maison. Sa maison maintenant. Son nid douillet. Le nôtre.
...
Les soirs nus, ses jambes galbées. Ses p'tits seins ronds. Ses gémissements.
...
Ses larmes. Son rire. Sa peur. Son souffle. Tout.
...
La dispute.
...
La porte ouverte.

***

— Vous revoilà monsieur Thomas ! Expliquez-nous maintenant. Pourquoi mademoiselle Angels dit avoir été kidnappée ?