Horror Stories

Les p'tits dessous de la chronique #2


Hello !


La fois dernière, nous avons vu Jean-Eudes, auteur de son état, qui n'était pas content de sa chronique. Nous avons décortiqué vite fait la façon dont un auteur qui confie son bébé doit se comporter après scellement d'un "contrat" tacite.

Cette fois, nous allons rencontrer Jean-Neige, chroniqueur de son état. Enfin... de ce qu'il dit.


Pourquoi lui ? Pourquoi tant de cruauté ?


Hé bien, comme me l'ont fait remarquer certains internautes suite à mon article sur les auteurs imbus d'eux-mêmes, et comme je l'ai déjà vu de mon côté, parfois ce ne sont pas les auteurs qui posent problème, mais bien ces créatures du monde littéraire : les chroniqueurs.


Le chroniqueur, késaco ?


C'est une variété d'humain qui se propose pour lire un ouvrage, le décortiquer et publier sur les réseaux son avis détaillé et argumenté, donnant les points forts et les points faibles (s'il y en a) du livre en question, qui tente de valoriser un ouvrage ou alors, dans le cas ou le livre en question ne dépasse pas un certain nombre de points positifs, qui va dire ce qui ne va pas, avec des arguments et conseils constructifs. Toujours dans une certaine bienveillance. Ainsi l'éventuel lecteur sait dans quoi il se lance et l'auteur peut voir ce qu'il a à travailler éventuellement.

Et tout ça en échange du livre ; parfois d'une rémunération (qui ne dispense aucunement de l'honnêteté du prestataire, mais là, c'est encore une autre histoire...)


Et c'est quoi son souci à Jean-Neige alors ? Keskilafé ?


Et bien voyez-vous, Jean-Neige, sans le vouloir peut-être, porte préjudice à la secte très noire des chroniqueurs à cause de son incompétence, et plus rarement à cause de sa malhonnêteté. Jean-Neige profite des auteurs de temps en temps... et ouais, Jean-Neige est un mauvais chroniqueur.

Et ils sont légion.

Et ils dégoûtent pas mal de collègues, et ils dépriment pas mal d'auteurs.

Jean-Neige ne sait pas ce que chroniquer veut dire, il veut juste surfer sur les opportunités, parfois il veut aussi se défouler (si si, ça existe)


Il a fait quoi Jean-Neige ?


Jean-Neige s'est inscrit en tant que chroniqueur sur les sites spécialisés. Il a postulé pour critiquer certains ouvrages. Et Jean-Neige exige des exemplaires en papier surtout, parce que, systématiquement, il a des problèmes aux yeux. (céfo pour 90% d'entre eux) Alors l'auteur lui envoie son livre, tout content d'avoir bientôt des éloges ou au minimum des avis constructifs sur son œuvre.

Quelque semaines passent. Jean-Neige n'est plus inscrit sur les sites. Les livres reçus sont mis en vente, ou donnés en pâture lors de concours instagram... Ouais, la quête de popularité va jusque là. Et oui, ça s'est vraiment déjà vu.


Jean-Neige peut aussi être de bonne foi mais ne pas savoir son boulot. Il va lire le livre reçu. Et il va écrire trois lignes sur les réseaux en disant : "le livre il est trop cool, je l'ai lu et je pense que vous pouvez le lire aussi. C'est vraiment un bon livre"


Alors Jean-Neige il va se poser deux secondes sur sa chaise et répéter après moi : CE N'EST PAS UNE CHRONIQUE BORDEL !


L'auteur qui reçoit ce genre de "chronique", imaginez sa peine après avoir attendu des semaines cet avis. Il a envoyé le livre, dédicacé même. Et il reçoit ça : c'est un livre qu'il est bien.

Figurez-vous que l'auteur s'en fout de savoir que son livre est "bien" (même si ça fait plaisir).

Il veut savoir ce que le chroniqueur a ressenti.

Les émotions sont-elles réalistes ?

L'intrigue est-elle cohérente ?

Les personnages sont-ils super cools ou au contraire insupportables ?

Les chapitres sont-ils bien gérés ?

Les messages cachés ont-ils été décryptés ?

La violence est-elle soft, trop forte ?

Bref, il veut savoir le fond de la pensée que chroniqueur, savoir si les mois de travail effectués sur son ouvrages valent le détour... s'il n'a pas sué pour rien...


Mais ça, Jean-Neige s'en fout. Il estime avoir bien travaillé, et ne vous avisez pas de lui dire qu'il a fait du caca d'chien, il se fâcherait tout rouge en lançant sa horde de fans sur vous sur les réseaux (déjà vu, si si)...


Jean-Neige, dans une mauvaise période, va être cruel dans sa chronique, il va (s'il tombe sur un ouvrage qui ne lui paraît pas abouti) dire que l'histoire est nulle et que l'auteur devrait faire autre chose de sa vie.

STOP !

Jean-Neige devrait savoir que si point négatif il y a, argument il faut donner, et argument constructif, bien entendu.


Alors, on en fait quoi de Jean-Neige ?


On ne peut rien faire contre lui. À chaque Jean-Neige repéré et contré, dix repoussent derrière. Mais on peut faire de la prévention auprès des auteurs afin de recaler tous les Jean-Neige au fin fond des réseaux.


À vous, amis auteur, avant d'envoyer vos livres (que ce soit en papier ou numérique) vérifiez :


--> Les réseaux du chroniqueur (lisez les avis qu'il a déjà donnés sur d'autres ouvrages pour vous faire une idée de son travail et voir si ça vous convient)

--> Si vous passez pas "simplement.pro", vérifiez la côte du choniqueur et lisez les commentaires des autres auteurs sur le profil de la personne

--> Privilégiez les envois numériques pour les chroniqueurs qui débutent, même si c'est pas forcément cool pour eux, ainsi vous risquez moins de vous faire avoir et ces mêmes chroniqueurs devraient être compréhensifs (les chroniqueurs doivent faire leurs preuves avant d'exiger quelque chose...)

--> Si le chroniqueur demande à être payé, vérifiez la légalité de la chose, et surtout vérifiez bien que le chroniqueur est intègre et compétent quitte à vous renseigner chez des amis auteurs

--> Vérifiez sir la personne a souvent du retard...

--> Lisez ses chroniques pour voir les points qu'il relève chez les autres, parce que chaque chroniqueur a aussi ses spécificités dans son traitement et sa façon de lire et "recevoir" les informations du livre.


--> Si vous voyez d'autres choses à vérifiez, faites-m'en part, je corrigerais cette liste...


Voilà, alors on va dire à Jean-Neige d'aller jouer ailleurs et de laisser les passionnés faire leur travail, parce qu'en faisant ce qu'il fait, il nous donne mauvais rôle...


Pour avoir une bonne chronique (bonne, pas forcément élogieuse), prenez un bon chroniqueur.


Prenez soin de vos bébés livres. Ne les confiez pas à n'importe qui.

_____________________

C'était DK pour vous asservir.


Retrouvez moi sur Utip et Tipeee


2 votes

>>Vous devez être connecté pour liker et poster un commentaire


Maritza

2022-06-16 11:11:30

Excellent article ! ♥.♥

Et pour aider, si certains et certaines ne savent pas comment faire une chronique :
https://www.youtube.com/watch?v=4NrNx9IvTGg&t=3s
Et pour les appels aux chroniqueurs :
https://www.youtube.com/watch?v=nj72IIhsKN8