Horror Stories

Lecture - C'est mon droit


[C'est mon droit -- de Bernie Calling]


Genre : drame

Pages : 127 pages - auto-édition

____________________

J'ai emprunté ce bouquin sur KindleUnlimited, ayant déjà lu "Tout ne peut pas être une fugue" de la même auteure.


Je dois dire que ce fut une lecture difficile. Pas par la construction du roman, qui est très bonne, mais par les réminiscences qu'elle a pu apporter au fil des pages.


C'est l'histoire d'un gamin, Noël Baptiste, enfant abandonné dans une mangeoire d'une crèche de Noël. De famille d'accueil en famille d'accueil, il va enfin trouver un équilibre, du moins, le croit-il, dans une famille qui l'adopte. Et finalement, rien ne se passe comme il l'espérait du haut de ses six ans.


Il va vivre une enfance triste, dure, sale, sans amour, du moins, pas celui qu'il espère. Il va vivre des choses innommables, dans une sorte de résignation... Noël ne supporte plus les fêtes du même nom, et on le comprend.


Ce roman, en plus d'être un roman, est aussi un message d'amour au monde des enfants de la misère. Il est un message d'espoir aussi. Un message de résilience. Ce mot, je l'ai entendu tellement mais tellement de fois après m'en être sortie et, finalement, c'est un mot qu'on doit connaître quand on est Noël.

C'est un message d'espoir donc, qui donne la voix aux silencieux. Qui dit qu'ils ne vivent pas des choses normales, mais qu'ils s'en sortiront. Je l'espère.


La construction du récit est telle que le lecteur rentre dans la monotonie de la vie de Noël, dans sa morale bafouée, dans sa souffrance et ses espérances. Le ton est résigné.


L'écriture fluide, sans fioritures, est agréable.

On oubliera notre quotidien pour se laisser emporter sur le chemin de croix de Noël, l'enfant abandonné, l'ado abandonné, l'adulte en devenir. Un livre qui se dévore tout seul. Pour voir si Noël va s'en sortir.


Bravo Bernie pour ce touchant roman !


Au trouver ici : C'est mon droit