Horror Stories

Bonne nuit Cécile

auteur : Driller_killer

publiée le 2021-06-07 14:46:14

SOMMEIL, REVE, CAUCHEMAR


“Détendez-vous. Tout va bien se passer. Voilà. Fermez les yeux. Inspirez. Bloquez. Expirez. Vous sentez la légèreté en vous ? Vous sentez votre esprit s’apaiser ? Parties, les douleurs. Parties, les questions. Partis, les mauvais songes. Récitez ce mantra en vous. Inspirez. Bloquez. Respirez.”

C’est ce que répétait la cassette que Cécile écoutait depuis une heure pour tenter de s’endormir. Pas moyen. L’obscurité nappait sa chambre tel un voile venu d’ailleurs. Le silence… le silence la menaçait. Toute la pièce lui apparaissait alors pleine d’animosité. L’angoisse ne la quittait plus, comme tous les soirs. Elle se décida à prendre quelques comprimés de plus, ça la détendrait. T’as raison Cécile, se dit-elle en refermant le petit couvercle du flacon.

“Détendez-vous. Tout va bien…”
Se détendre. Elle y était. Elle se sentait bien, enfin. Ses paupières devenaient lourdes. Apaisée. Fermer les yeux.
“Inspirez”.
Respirer.
“Tu vas te détendre oui ou merde ?!”.
Réveillée en sursaut, les écouteurs lui serrant le crâne, Cécile regarda partout autour d’elle, ahurie. HEIN ?!
“Ouais t’as bien entendu Cécile !”
La voix semblait venir de partout, des murs, du lit, de sa tête.

Cécile scruta à nouveau autour d’elle mais le noir si opaque ne lui rendit pas service. Elle ne distingua rien. Rien que ses bras tâtant sa couverture.
“Pas la peine de chercher abrutie, j’suis dans ta tête”
Respirer. C’est ce qu’elle fit, pensant devenir folle.
“Folle ? Non. Mais respire si tu veux, profites-en va !”
Les mains sur la tête cette fois. Rien. Plus de casque.
“Tu croyais j’allais rester sur ton crâne pourri toute l’éternité ?”
Cécile secoua la tête, comme pour chasser un insecte qui serait venu se poser sur les oreilles. Là encore, rien.

“Cherche pas meuf. Respire. Inspire. Bloque. Débloque. Pète. Fais s’que tu veux. Tu m’chasseras jamais !”
Des larmes. Un rictus douloureux. Le visage de Cécile se transformait sous la peur. Je rêve, calme. Calme
“Ha non ! Tu ne rêves pas ! Si tu rêvais, tu pourrais t’réveiller ! N’est-ce pas ? N’est-ce pas que j’ai raison ? Hein ma p’tite Cécile ?”
Mais pourquoi…

“Mais parce que tu me fais chier ! Tu comprends ça ? Me faire répéter la même chose, pendant des heures, tous les soirs ! Tu imagines un peu, dans ta tête brune, ce que ça peut me faire ? Tu as pensé une seconde aux crises d’angoisse que tu me donnes avec tes pseudos-problèmes de citadine ?”
Cécile secoua la tête, laissant les larmes couler et atterrir sur le matelas.
— Je… Je suis désolée… dit-elle en hoquetant.
“Tu peux ! Alors maintenant tu vas fermer tes yeux et dormir bordel de merde !”

C’est un cauchemar… C’est un cauchemar… Elle se balançait, d’avant en arrière sur son lit dans le noir. Les yeux grand ouverts, n’ayant plus sommeil tout à coup. Une cassette qui parle. Une cassette qui parle ! C’est un cauchemar. J’ai dû prendre trop de médicaments…
“J’te l’fais pas dire ma donzelle… Et va falloir t’y faire ! C’est pour toujours que nous sommes liées désormais ! Alors détends-toi, inspire… “

__________________________________________

Cette histoire est dédicacée à Sahmain, (ou La Nonne) une amie, lectrice et rivale de concours sur discord.
Future romancière horrifique, siouplé !

Retrouvez son blog ici : L'Antre de la Nonne

--> Elle pourra recevoir ce texte en pdf si elle le désire.
--> Je la remercie encore pour son soutien sur Tipeee
--> Si vous aussi voulez souffrir, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Death and love,

DK