Horror Stories

SP - Caïn

auteur : Driller_killer

publiée le 2021-04-02 07:08:56

LECTURE, CHRONIQUE, SP


Service Presse de votre dévouée Driller_Killer. Servi de ma plume, notation inspirée de la grande Mélanie Desforges.

[Caïn - de DARIO ALCIDE]

Genre : Sf / transhumanisme / thriller
Pages : 280
Edition : auto-édition

Ma note : 84 sur 100 (16 sur 20)
---------
Résumé : Le centre 27-A abrite en permanence une dizaine d’enfants. Les règles y sont simples et permettent aux pensionnaires de s’épanouir malgré leurs handicaps. Tous profitent de leur séjour, sans poser de questions et dans une relative tranquillité, grâce à la bienveillance des animateurs.
Pourtant, l’arrivée d’un nouvel enfant, Caïn, va bien vite perturber la routine de l’établissement. Malgré son jeune âge, le garçon veut apprendre à lire et pose bien plus de questions que tous ses prédécesseurs réunis. Pourquoi tous les autres enfants sont-ils malades et pas lui ? Pourquoi aucun d’eux n’a de souvenir d’avant leur arrivée dans le centre ? Les animateurs sont-ils vraiment gentils ? Qu’est-ce que ce centre exactement ?
À mesure que son enquête avance, une certitude s’impose à l’esprit du jeune garçon : il va devoir fuir le centre…

_____________________________________________
Prends ta tension, ferme ta porte et lis-moi ça !

Merci à l'auteur pour sa confiance !
______________________________________________
De visu, ça donne quoi ? -premier regard- (13 sur 15)

La couverture me paraît un peu "surjouée" de par la personne qui dit "chut" sur le haut, cependant, les silhouettes enfantines qui fuient le bâtiment respectent le résumé et l'ambiance générale qu'on va trouver dans le livre.
Le résumé lui, interrogateur, nous fait poser des questions. Qu'est-ce que ce p'tit Caïn va trouver ? Que va-t-il déterrer ? Pourquoi ? C'est ce qui m'a donné envie d'ouvrir le livre.

Et alors, ça dit quoi tout ça ? T'as lu ? Dis moi tout Driller ! (oké oké, attends...) -lecture- (58 sur 70)

Dès l'ouverture, ya l'tiot Caïn dans l'infirmerie de laquelle il est sortant qui va rejoindre ses camarades et découvrir le centre.
L'ambiance posée et bon enfant (mdr, rigole stp) et on découvre des lieux presque idylliques. Les enfants, bien que malades ou handicapés, sont heureux, et ça se sent.
Caïn, c'est pas un p'tit paresseux, il a soif d'apprendre, soif de réponses, et il va obtenir tout ce qu'il veut. Aidé de ses copains et d'un adulte du centre, il va apprendre des choses sur son origine, son avenir, et plusieurs choses assez cheloues. Il découvre le monde, enfin, ce qu'on lui laisse en voir hein, pas fou Jean-Pierre.

Il fait la connaissance de copains et copines aux prénoms très étranges, (que j'ai réussi à décrypter assez vite, j'étais en mode : ha ha ! quand j'ai découvert que j'avais raison. Et TOC !) Des copains à qui il manque des "morceaux" pour continuer sur le langage utilisé durant tout le livre.

Car oui, l'écriture, aussi fluide soit-elle, me faisait penser à un narrateur enfant, ce qui, ici, est tout à fait logique, mais perturbant par moment (surtout lors des passages où les personnages n'étaient que des adultes.)

Caïn il va faire la connaissance des adultes aussi. Coco, celle qui tire la gueule et qui s'fout de tout, Lisa, qui pleure devant les gens mais qui est prête à aller plus loin dans sa carrière, Jake, le surveillant qui s'bat les rouflaquettes de tout, et tout le reste.
J'ai un regret : on parle souvent du Docteur Massimov, mais on l'voit jamais vraiment.

Et donc, tout ce p'tit monde, ça vous donne une "enquête" glaciale dont on devine les aboutissants avant qu'ils arrivent officiellement, grâce aux indices savamment dosés par Dario Alcide.
Les réponses arrivent assez vite (ce que j'ai un peu trouvé dommage), mais la suite n'en est que meilleure au final : comment sortir de là ? Que faire ? Où aller ensuite ?

La deuxième partie du livre y est consacrée et c'est mouvementé !
Je n'en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de savourer le livre à sa juste valeur, mais j'vous dis que l'tiot Caïn, yé pas sorti de l'auberge. Et ceux qui entrent avec lui en "résistance" non plus d'ailleurs.

C'est un truc que j'ai aimé : un des personnages que j'aimais le moins est finalement devenu à mes yeux extrêmement bon, un retournement de situation que je n'attendais certainement pas et qui montre l'aisance de l'auteur à jouer avec les sentiments du lecteur.

Dans tous les cas, on sent, au fil des pages, que quelque chose de sordide est en train de se passer, c'est malaisant, surtout avec le ton employé qui donne une allure innocente, enfantine, ajoutant de l'horreur à la situation ; le tout dans un monde "actuel" bien avancé technologiquement et humainement malaisant. Et l'auteur ne fait pas dans le sentimentalisme, bien au contraire.

Le livre, à partir de la deuxième partie est dur. La fin l'est tout autant. Inattendue, ça c'est sûr. Un sujet traité difficilement, qui pose des questions légitimes sur l'avancée de la science et de ses avantages, des profits tirés de tout ça, de l'éthique... Varié donc, et instructif, quoique pas très poussé. J'aurais apprécié, au vu du destin de Caïn et des siens, en apprendre plus sur le sujet du transhumanisme et de la bioéthique, raison de ma lecture à la base.

Cependant, ce fut une lecture très riche, que j'ai terminé en une soirée, tellement le rythme et les chapitres sont bons. Hyper fluide, hyper facile à assimiler. Une très bonne histoire !

Et donc ? - après lecture - (13 sur 15)

Un livre à la hauteur tout de même de ses promesses : Caïn obtient ses réponses, et plus encore. (Bien que certains éléments restent en suspens à mes yeux - le destin de certains personnages)
Je recommande aux personnes qui aiment lire sans réfléchir (du moins, sans buter sur des mots compliqués ou des descriptions à rallonge (un des "moins" du livre à mon goût), aux jeunes adultes aussi et aussi aux gens qui aiment les sujets traitant de la bioéthique et du reste allié à cela.
Je recommande donc, j'ai vraiment apprécié cette lecture.
_____________________________________
Ou que j'trouve tout ça moué ?

Ici : Caïn sur Amazon

Et l'auteur ici : Dario sur Instagram
______________________________________
Enjoy, peace and love.

Adeline Rogeaux,
Driller_Killer.