Horror Stories

Fucking cinema

auteur : Samhain

publiée le 2021-03-08 21:06:27

SLASHER, FILM


Ce soir, c’était soirée film d’horreur. Un plaid autour des épaules, un plateau repas sur les genoux et une bouteille de bière à la main, il se livrait à son plaisir coupable mensuel.

Il évitait de parler de son passe-temps autour de lui. Il avait entendu que les amateurs de ce genre de films étaient plus violents que la normale, aimaient le sang et pouvaient se changer en psychopathes à tous moments.

Lui en tout cas n’était pas comme ça ou tout du moins il l’espérait. S’il regardait des films d’horreur, c’était pour calmer ses angoisses. Lui, c’était le monde réel qui l’effrayait. Le climat et la société qui se dégradaient, tous deux sacrifiés sur l’autel du dieu argent. Il voyait le mur se rapprocher de plus en plus vite. Au moins, devant son écran, il pouvait se dire que rien de ce qu’il voyait ne pourrait arriver.

Cette fois, il s’était décidé pour Halloween. Il avait un gros faible pour Jamie Lee Curtis. Selon la légende, elle avait été choisie pour le rôle titre pour avoir réveillé la femme du réalisateur avec ses hurlements lors de son audition.

Une nouvelle fois, il se délectait de voir Michael Myers s’en prendre aux baby-sitters et leurs amis, tous plus imprudents les uns que les autres.

Chaque fois qu’il était seul, il se permettait un petit extra. À l’abri des oreilles indiscrètes, il se permettait de donner des conseils aux personnages. Un petit élan de familiarité qui lui rendait le film plus immersif.

Il conseillait aux campeurs de Crystal Lake de ne pas se disperser, aux victimes de Freddy Krueger de se réveiller, au frère et à la sœur de ne pas descendre dans l’antre du creeper.

Laurie Strode était dans le placard. Son frère armé d’un couteau de boucher était à l’étage et la cherchait. Pour la rassurer, le spectateur ne put s’empêcher de lui souffler un conseil comme il en avait l’habitude.

« T’en fais pas, reste là. Tout se passera bien. »

Cette fois, à sa grande surprise, Laurie Strode leva les yeux au ciel et se tourna vers lui.

« Dis donc, crétin, je commence à en avoir ras le bol de tes conseils à la con. Ça fait cent fois que tu regardes le film, cent fois que je m’en sors ... »

Elle n’alla pas plus loin dans sa diatribe. Une lame épaisse suivie d’une énorme poigne fracassa le placard et vint se planter dans son cou. Un instant, la tête de The Shape apparut dans le trou ainsi formé.

Le spectateur inquiet brandit sa télécommande. La dernière chose qu’il vit avant que son écran devienne noir fut un index fièrement brandi dans sa direction.


Driller_killer
2021-03-08 21:17:07

Toujours un régal !