Horror Stories

Lecture - Chimère(s) de Simon Perdrix

auteur : Driller_killer

publiée le 2020-12-06 10:50:29

CRITIQUE, LECTURE


Bonjour à tous !

Il y a peu, j'ai eu l'immense joie de gagner deux livres via un concours sur Twitter (dans lequel il fallait poster des micro-nouvelles selon une image imposée tous les jours pendant deux semaines - inutile de dire que c'était le Koh-Lanta de l'écrivain : une élimination par jour... je pense que nous étions nombreux à perdre quelques kilos...)

Bref, donc j'ai gagné ainsi qu'une autre concurrente.

Mon lot était :

"Chimère(s)" de - Simon Perdrix -
et
"Borderline" de - Hababou Zoë -

des auteurs auto-édités, visibles sur Twitter et achetables (les livres pas les auteurs) sur Amazon.

J'ai tiré au sort pour voir lequel des deux je lirais en premier (mdr)

J'ai enfin fini la lecture du premier hier soir avec la lampe torche de mon téléphone, parce que je ne voulais pas reposer le livre à quelques pages de la fin... ça aurait eu un sale goût de frustration. Il faut dire que j'ai maintenant très peu de temps pour lire mes livres d'une traite comme je le faisais dans le passé, mais je m'y emploie (A VENDRE : enfants en bon état - me contacter)

Donc ben voilà, j'ai enfin fini Chimère(s) ! Et j'en suis attristée. J'ai mis tant de temps pour en savourer chaque page, qu'une fois à la fin, ça a un sacré goût de revenez-y.

*** *** *** *** *** *** *** ***

L'histoire c'est quoi ?

Ben c'est l'histoire d'un flic, Paul Ayer, démis de ses fonctions parce qu'il est un peu trop... émotif ? Et droit dans ses baskets, ce qui ne mène pas toujours sur le meilleur des chemins ; ici on en a la preuve. Plongé dans la boisson et l'incertitude de son futur, il est devenu détective privé pour résoudre des affaires minables, monotones jusqu'à tomber sur une affaire qui sort de l'ordinaire... Ce qui le plonge dans les enfers. Il en perd l'amour de sa vie. S'en suit un dédale d'évènements qui vont le confronter à des choses qu'il ne contrôle pas et qui le mèneront dans un pélerinage violent, entre démons et hommes d'armes. La quête absolue qu'il se donne, retrouver son amour perdu, le plaquera dans un monde sombre auquel il ne croyait pas vraiment jusqu'alors. Paul Ayer sera secoué de partout. Et Paul Ayer, tenace, va tout faire pour aller jusqu'au bout.

*** *** *** *** *** *** *** ***

Pourquoi j'ai aimé ?

Parce que Paul est authentique. Il ne fait pas dans la dentelle. C'est un homme éprouvé qui va aller chercher au fond de lui la force dont il a besoin à chaque fois que sa vie, ou celle de ses proches, est menacée. Il va subir, subir et subir encore, et pourtant, il va nous montrer qu'avec la volonté, (et une dose d'alcool en passant), on peut surmonter les forces noires qui plongent sur nous. C'est un héros, pas de ceux avec une cape, pas de ceux qui survivent à tout sans une égratignure, un héros brut avec ses défauts, ses cicatrices et le peu d'outils qu'il a à sa disposition.

Parce que jusqu'au bout, au vu de tout ce qu'il se bouffe dans la gueule, on veut savoir si : putain il va s'en sortir ?! Il va la retrouver oui ou merde ?!

Parce que Paul va découvrir un monde obscur fascinant, empli de légendes qui ne le sont peut-être pas finalement, décrites avec une normalité incroyable, comme si tout ceci finalement était simple, même si lui-même en doute.

Parce que Paul a un humour pince-sans-rire qui m'a fait marrer (mention plus pour le dialogue avec le british du pub que j'aurais bien mis sur #cite ton fictif mais y en avait trop à dire)

Parce que l'histoire tient vachement la route, nous menant de surprises en surprises, de vérité en vérité.
Parce que jusqu'au bout, j'arrêtais pas de me dire : mais... alors c'était ça ?!
De surprise en surprise que je vous dis !

Parce que la plume de Simon Perdrix est fluide. Une écriture directe, des descriptions fortement imagées et variées. Cet enfoiré a même réussi à me décrocher une larme vers la fin, ce que je déteste faire devant les gens (heureusement que mon futur époux dormait !) tellement les mots, les rythmes sont extrêmement bien maîtrisés. L'orthographe, les syntaxes sont parfaites. Les dialogues sont vivants, vrais, crus parfois. Une touche qui a parfaitement sa place dans cet univers. Les scènes érotiques sont tournées agréablement, sans fioriture malaisantes, des vraies ébats en somme. Et les passages d'action sont simples à suivre, pas de "PAN PAN DANS TA GUEULE", non, des vraies baston, des vraies réactions, du sang et des coups, des images incroyables qu'il arrive à nous mettre dans la tête.

[Mention spéciale pour mes toilettes préférées de Lille... J'te retiens ! - et le passage vers la fin avec les bras étendus (j'ai bugué !) (no spoil) ]

Les flash-backs des différents protagonistes sont amenés simplement, tout est très compréhensible (j'ai énormément de mal avec les flash-back en général, mais ici je n'ai pas éprouvé d'agacement, parce qu'ils étaient cohérents, importants et bien écrits)

*** *** *** *** *** *** *** ***

J'ai éprouvé une frustration sur le dénouement. Je m'attendais à quelque chose d'autre, j'peux pas en dire plus pour pas aiguiller les futurs lecteurs, mais au final, ça n'aurait pas été cohérent du tout avec le ton du livre, avec l'histoire de Paul. De la frustration j'en suis finalement arrivée à me dire : c'était logique. Normal. Bien joué. Et c'est satisfaite, et le cerveau blindé d'une super histoire, que j'ai reposé Chimère(s).

J'ai adoré.

*** *** *** *** *** *** *** ***

Vous pouvez trouver l'auteur sur Twitter avec le @PerdrixSimon
Son livre en tapant : Chimères Simon Perdrix sur le net, vous tombez directement dessus.

*** *** *** *** *** *** *** ***












Driller_killer
2020-12-08 07:20:25

J'aurais aussi pu mentionner les excellents titres musicaux mis en avant !

Driller_killer
2020-12-06 17:51:16

Franchement il vaut trop le détour ! (et je suis persuadée que c'est pour les scènes olé xD non pardon)

Noona
2020-12-06 17:38:34

ça donne envie de le lire ! ;)
et je dis pas ça juste parce qu'il y avait le mot "érotique" ! xD