Horror Stories

Mot d'absence

auteur : nobodyhere

publiée le 2020-10-30 17:47:45

PARANORMAL, PSYCHOLOGIE, OUIJA


《Pourquoi avoir été absent ce mois-ci sans prévenir le lycée ?》 Voilà le sujet de ma lettre. Honnêtement, je ne sais même pas pourquoi j'étais absent, donc je ne sais pas quoi écrire. Et d'ailleurs, je ne veux même pas m'en souvenir. Mais le psychologue, qui se trouve devant moi, veut que je m'en souvienne, et ne veut pas que j'oublie ce mois particulier.

"Fais-moi confiance", mais comment si je ne fais confiance à personne ?! D'ailleurs, pourquoi on parle de mes problèmes dehors et non dans un bureau qui pue les larmes dégoulinantes ? Pourquoi est-ce que je suis tombé sur le plus étrange psy ?!

Mais bon, si je veux partir illico presto, je vais devoir y mettre du mien. Alors je me lance, sous un ciel plus que menaçant. "Commence par les choses simples", me conseille mon psychologue.

Je m'appelle Jacob, Jacob Tyler, j'ai 17 ans, j'étudie au lycée Kadic, je suis en terminale L, et... je ne sais plus.

[Psy] Non, non, non, continuez Jacob ! Et ensuite ?

Je prends une grande inspiration, avant de fermer les yeux, histoire de mieux réfléchir. Je racle ma gorge, avant de parler d'une voix suave.

Alors, hum, j'ai toujours été un bon élève, dans toutes les matières, et, d'après mes professeurs, j'avais un bel avenir. Mais j'avais aussi une passion : le paranormal, et je crois que ça a dérapé à partir du 31 octobre. J'étais chez un ami, on était 5, 3 garçons et 2 filles, je crois, après avoir récolté quelques bonbons. Mais en fouillant le salon, histoire de se regarder un film d'horreur, nous sommes tombés sur une planche en bois, vieille, avec des lettres. Choqués, nous étions là, bouche entrouverte à cause de notre découverte : nous étions tombés sur une planche de ouija. Croquette, le chat d'Olivier, miaulait.

Alors, tous amateurs de paranormal, nous nous sommes précipités vers la salle de bain, la pièce la plus proche, pour commencer ce rituel. Je me souviens de la sensation de bonheur, tellement agréable, accompagnée de l'adrénaline coulant dans mes veines, qui ne voulait qu'une chose, qu'on commence !

Je crois avoir lu dans un livre, des gens se mettant à nus pour invoquer un démon (Anthony Horrowitz, la photo qui tue). Donc c'est avec gêne qu'on se déshabille tous. On avait aussi tué le chat, pour compléter le rituel. Maintenant que tout était en place, nous nous sommes mis à réciter des paroles en latin, quand on s'est arrêté, pour pouvoir passer à l'action.

《[Olivier] Esprit, esprit, es-tu là ?》

Aucune réponse, tout le monde s'arrêtait de respirer. Les personnes rationnelles se disaient à ce moment "voilà, les démons n'existent pas". Et comme j'avais envie d'aller uriner, je suis parti dans la baignoire, car au moins il y avait le rideau de douche pour me protéger des regards indiscrets. Mais c'est à ce moment que, sans aucune raison, tout le monde s'est mis à crier. La scène qui s'offrait à moi était... incroyable !

Une fumée rouge sortait du chat, et... cette fumée s'est transformée en ce qu'on peut appeler un démon. Un démon, rouge, à l'apparence menaçante. J'étais un peu inquiet à ce moment, allais-je mourir maintenant, nu, dans une salle de bain ? Mais mes amis étaient, au contraire, joyeux : ils avaient réussi !

Ils ont été moins contents lorsqu'ils se sont fait transpercer un par un par une fourche. Leur sang m'a giclé sur la figure au passage, le spectacle était atroce, et ça allait être mon tour, dans, quoi... 3 secondes ? La douleur n'était toujours pas au rendez-vous... qu'est ce qu'il attend ? Qu'il me bute une fois pour toute !

Je suis tombé au sol. Quand mes paupières se sont ouvertes, je n'étais pas dans une salle de bain, mais dans une pièce blanche et froide, sans porte ni fenêtre. Bordel, je suis où là ?! Je suis mort ?! C'est donc ça après la mort ?! J'ai tenté de crier, mais mes cordes vocales refusaient d'agir. J'ai cherché alors autour de moi, un moyen de sortir d'ici.

Mais tout ce que j'ai trouvé, c'était un bouton, j'ai appuyé dessus. C'est alors qu'une voix, sortie de je ne sais où, parla.

《[???] Salut, veux-tu être mon ami ?

[Jacob] Qui es-tu ?

[???] Je suis le démon que tu as tenté d'invoquer, tu veux être mon ami ?

[Jacob] C'est donc toi qui a buté mes amis ?!

[Démon] Oui, mais ils m'ont manqué de respect, contrairement à toi, sois mon ami.

[Jacob] Non, non, et non !

[Démon] Très bien... alors reste là.》


Puis plus rien. Je m'étais évanoui, un plateau se trouvait devant moi. J'ai tout mangé en l'espace de 5 minutes, tellement j'avais faim... mais je me sens seul, trop seul. Je n'ai rien à faire, ici, dans cette salle blanche.

《[Jacob] Eh, démon, comment tu t'appelles ?

[Démon] Ah... tu vas apprendre à me connaître ?

[Jacob] Euh ouais, comme je n'ai rien à faire.

[Démon] Appelle moi Josh.

[Jacob] Ok, d'accord, Josh. Comment tu es mort ?

[Josh] Oh, on m'a pris pour un sorcier, c'est tout. Je vivais à l'époque du "Moyen-Âge", comme vous l'appelez.

[Jacob] Oh... c'était comment avant ? Tu as ressenti quoi quand tu t'es fait brûler vif ?

[Josh] Ça va, c'etait bien, mais on avait pas autant de machines que vous. Oh, j'ai ressenti énormément de haine, et j'ai développé un sentiment de vengeance extrême à l'intérieur de moi.》

Et ça se passa comme ça pendant 1 mois, finalement, il n'était pas si méchant, Josh, il voulait juste venger sa mort. Je voudrais bien rester avec lui, mais j'ai une vie aussi, une famille, un lycée, des contrôles...

《[Jacob] Hum... Josh ?

[Josh] Oui ?

[Jacob] Est-ce que tu peux me libérer...? Enfin, je veux dire, me laisser quitter cet endroit.

Josh avait l'air effondré, le pauvre.

[Josh] C'est vraiment ce que tu veux ?

Sa voix est vraiment triste. Je prends une grande inspiration, et...

[Jacob] Oui, c'est ce que je veux, mais je veux qu'on reste amis.

Josh était mitigé.

[Josh] D'accord, vas-y.

Et il m'assomme, je me retrouve à l'hôpital, quand je me réveille, j'ai appris que j'avais été porté disparu pendant 1 mois, et que finalement, on m'a retrouvé dans un coin reculé, avec des tas de corps autour, ainsi qu'une flaque de sang impressionnante.

J'ai alors dû m'expliquer, sauf que j'avais tout oublier. Et...

《[Psychologue] Et quoi alors ?

Oh, j'avais complètement oublié sa présence.

[Jacob] Et... je sais pas, je sais plus.

[Psychologue] Je pense que vous avez juste fait un traumatisme, et que vous êtes en train de délirer. Les démons, les fantômes, ça n'existe pas ! Donc, sur votre lettre, qu'allez-vous marquer ?

[Jacob] Mais si, ça existe ! Et je n'ai aucun motif pour ce mot d'abscence.

C'est alors que je reçois une goutte de pluie sur la joue, je regarde le ciel, il commence à pleuvoir. Mais cette goutte était particulière, comme étrange. Alors je plisse les yeux vers le haut, et je vois alors un sourire. Puis un murmure au creux de mon oreille droite.

[???] Ne t'inquiète pas Jacob, ça ira. Je vais m'en débarrasser.

Cette goutte, c'était une larme de Josh...

3 semaines plus tard, j'apprends la mort de mon psy, pendu, et derrière lui ? Une étoile satanique. J'ai trouvé quoi mettre sur mon mot d'absence, le motif ? Découverte paranormale.


Driller_killer
2020-10-30 17:49:51

Superbe histoire Nobody ! on ne sait plus quoi croire, est-il fou, y a t-il vraiment ce démon ? C'est chouette de pouvoir faire sa propre interprétation !